Project Description

Echanges commerciaux / Afrique de l’Ouest : Proparco signe avec Ecobank sa première opération de trade finance – 25 milliards de CFA

Echanges.

Lire l’article

 

Réunion d’échanges : Les Directeurs généraux de Proparco,  Grégory  Clemente et d’Ecobank Côte d’Ivoire, Charles Daboiko ont signé mardi à Abidjan une ligne de garantie de trade finance d’un montant de 50 millions de dollars, soit 25 milliards F CFA.

Cette garantie vise à soutenir les échanges commerciaux entre les pays africains et européens en augmentant la capacité de financement d’opérations d’import/export de quatre filiales africains du groupe panafricain (Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Guinée et Mali) auprès d’Ebi Sa (filiale française d’Ecobank).

Lire l’article du MOCI

Echanges : La filiale de l’Agence française de développement (AFD) dédiée au financement du secteur privé Proparco et le groupe bancaire panafricain Ecobankont signé le 12 juillet en Côte d’Ivoire à Abidjan une ligne de garantie de trade finance d’un montant de 50 millions de dollars.

Cette garantie permettra de soutenir les échanges commerciaux entre les pays africains et européens, en augmentant la capacité de financement d’opérations d’import/export de 4 filiales d’Ecobank en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée et Mali) auprès d’EBI, filiale française d’Ecobank.

Découvrez ici notre produit pour aborder les marchés publics ouest africains.

Cliquez ici pour découvrir le produit

 

 

Avertissement : Notre revue de presse est effectuée régulièrement, alimentée pas les notifications google actualités, les choix réalisé le sont uniquement par intérêt des annonces faites nullement pour mettre en avant un pays ou un autre.
Un check sur la Titrologie réalisé à Dakar, Abidjan, Ouagadougou, Lomé, Cotonou, Niamey, Bamako pour l’Afrique de l’Ouest et à Libre ville, Douala, Brazza ville pour l’Afrique du Centre est réalisé chaque matin par nos bureaux locaux et transmis au bureau de presse des Exports.
La direction des Exports n’est en rien responsable des contenus des articles, même si le choix éditoriaux sont rigoureusement examiné, il peut arriver que des informations malveillantes passent les mailles du contrôle. 
Les liens renvoient vers des pages web dont nous ne sommes pas responsables, les publicités et les offres commerciales qui pourraient être proposées ne sont pas le fait des Exports mais des supports web hébergeant les articles vers lesquels nous renvoyons le lecteur.