Togo

  • Population : 7.3 millions habitants

  • PIB : $4.1 milliards (2015)

  • Croissance du PIB : 5.4% (2015)

  • Inflation : 0.9% (2016)

Une économie dynamique
Le Togo a fortement œuvré depuis 2007 à relancer son économie et bâtir le socle d’une croissance vigoureuse, qui compte aujourd’hui parmi les plus importantes de la région. Cette relance a permis de repositionner le Togo comme acteur dynamique de la région et s’est accompagné de premiers succès économiques significatifs, marquant ainsi la confiance des investisseurs internationaux.

Lomé abrite le siège de la compagnie aérienne régionale Asky, la banque panafricaine Ecobank et le Port Autonome de Lomé, le seul port sur la côte ouest africaine par lequel on peut atteindre plusieurs capitales en un seul jour. Le Port de Lomé offre ainsi l’avantage d’acheminement des marchandises à des délais et des coûts très compétitifs. Favorables aux entreprises, les autorités togolaises ont adopté des réformes, notamment un nouveau code d’investissement, facilité la pratique des affaires, rejoint l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives et créé un tribunal de commerce. L’économie togolaise s’attend à un taux de croissance de 6% en 2015

togo

Secteurs porteurs

Energie

Les autorités togolaises visent aujourd’hui à améliorer les capacités de production d’énergie locale  disponible  à  la  consommation.  Cette  amélioration  requiert  la  mise  en  place  de financements conséquents nécessaires à la réalisation d’investissements dans des nouvelles centrales et systèmes : microcentrales hydroélectriques, solaire, éolien, biomasse.

Les ambitions sont énormes : le taux d’accès à l’électricité est aujourd’hui de 27,62% se répartissant entre 50% et 60% à Lomé, entre 30% et 40% dans les grandes villes intérieures et 5% en milieu rural. En 2018, l’ambition est d’atteindre un taux de couverture minimal de 40% avec une part en milieu rural comprise entre 15% et 20%, entre 2007 et 2013, le nombre des abonnés à la Compagnie d’énergie électrique du Togo (CEET) est passé de 141 339 à 224 168, une progression de 58% sur la période.

 

Equipement minier

Le Togo dispose de gisements métallifères, des pierres précieuses et des minéraux radioactifs : la chromite, le manganèse et la bauxite. On note d’autres occurrences minérales non négligeables telles que le diamant et l’or ; les minéralisations mono et poly métalliques : zinc, plomb, cuivre, argent, arsenic, nickel, etc. ; les platinoïdes, les terres rares, le rutile et l’ilménite ; les minéraux radioactifs : autunite, uranium, thorium.

Le secteur minier contribue pour une part importante dans le développement économique du pays. Le Togo est le troisième producteur de phosphate en Afrique subsaharienne. La production de phosphate est estimée à environ 2.5 millions de tonnes en 2002, avec des réserves exploitables de plus de 60 millions de tonnes.

 

Aménagement urbain

Démarrés en mars 2013 pour prendre fin en mars 2020, les travaux d’aménagement du 4ème lac et assainissement des quartiers périphériques de Lomé qui s’inscrivent dans le cadre de la phase 2 du projet d’Aménagement urbain du Togo sont financés par l’Union européenne au titre du 10ème Fonds européen pour le développement pour un montant de 43 millions d’euros, soit 28,2 milliards de francs CFA, ces travaux consistent particulièrement au drainage de la ville de Lomé et à l’élaboration des plans directeurs d’assainissement  des cinq  chefs-lieux de régions : Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Tous ces aménagements visent à assainir tous les quartiers nord du Port autonome de Lomé tels qu’Akodessewa-Kpota, Akodessewa-Kponou, Adakpamé, Kagnikopé, Kagomé, Adamavo, Anfamé et Baguida.

D’autres pays vous intéressent ? N’hésitez pas à consulter la liste des régions où Les Exports sont présents.